Résumé des parties

Répondre
Avatar du membre
Don Cortisone
D16
D16
Messages : 803
Enregistré le : 05/06/2008 à 09:12
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : BOTZ EN MAUGES

Résumé des parties

Message par Don Cortisone »

Vampires
1° Séance Le Petit Prince Vampire


Je hélais Georges mon chauffeur Image et attendait ma voiture. Vu que j avais rendez vous avec mon cher prince j avais pris soin de prendre la lincoln Image . C est la moindre des choses quand on est primogène. Quand je pense que cet amérindien qui a été nommé Primogéne daeva a l habitude d arriver en vélo avec cette disgracieuse Destiny du clan Nosfé, je ne les comprendrai décidément jamais ! Je quittais le front de mer et m engouffrais dans ce quartier des Hills où tous les parvenus ont prit l habitude d habiter. En arrivant devant la grille je fus étonné de ne pas voir ses laquais armés. Je sentis qu une chose de grave fut arrivée. Une révolution ? Ah non hélas cela s est déjà produit il y a quelques années. Je décidais donc de sortir et d aller voir par moi-même.

J escaladais la grille. Oui mes 2 mètres ne m empêchent pas d être assez agile. En arrivant à la hauteur de la villa je fus légèrement angoissé car il n y a avait ni esclave…euh domestique ni laquais, gardes pardon. Cela n était pas normal. Le Prince tout comme moi dispose de domestiques exécutant toutes les basses œuvres. Je grimpais les marches de l escalier quatre par quatre et j arrivais dans le bureau. Il n y avait nulle trace de lutte et seule le gramophone était le seul bruit présent. Machinalement je regardais . Le Prince écoutant du Piaf c était bizarre. Une chanteuse de la plébe ? Mon dieu… Par contre je ne pus me retenir de penser que c était peut être un indice de mon hôte : la chanson était « Non je ne regrette rien » . Avait il décidé de disparaitre subitement ? Dans l âtre de la cheminée il y avait un crane à demi décomposé et les habits du Prince accrochés. William, Votre Altesse il faudra vraiment que je vous donne des cours pour faire croire à une mort. Là vos indices sont trop gros. Alors que je me demande quelle raison a put pousser notre Prince à partir précipitamment je suis dérangé par la sonnerie de mon cellulaire. C est Georges.

Ce bon vieux domestique m apprend qu il voit cette chère Mercedes arriver. Cette primogéne Gangrel devrait être ma pire ennemie vue qu elle n est pas de la bonne couleur que nos clans n ont pas le même fonctionnement ni respect de l étiquette mais j ai pris cette petite en affection quand j ai appris qu elle avait perdu son père très jeune et qu elle n avait pas eut une vie facile. Je crois que je ne lui dirais jamais mais c est un peu comme si elle faisait partie de la « famille ». Les 2 olibrius que sont ce charlatan de médecin Pocahonto et cette castrafolle de Destiny Flores arrivaient aussi. Histoire de ne pas être accusé à tort je décide de quitter les lieux par la fenêtre et de rejoindre la limousine.

En arrivant à la hauteur de mes congénéres je les trouve accompagnés d un adolescent. Diantre que fait un humain parmi nous ? Mercedes aurait donc amené le souper ? Je suis vite détrompé car la Gangrel m annonce que c est un jeune Vampire anarchiste qui a semé un peu trop de vacarme en ville. Jeune homme voyons votre jeunesse n excuse nullement votre idiotie. Vous ignorez donc la régle de la Mascarade ? Croyez moi cette chère Métché Image va vous l apprendre rapidement. La diva m adresse la parole sarcastique en me demandant si j ai pris plaisir à faire une ballade et en revenant tout crotté. Cette mocheté consanguine a raison : un être comme le Baron ne serait jamais dépenaillé sans raison. Je dois être un peu décontenancé par le départ précipité du Prince. Je fais une élucubration à peine crédible et nous décidons d entrer. Le chaman peau rouge tente de tripoter l électronique du portail comme il manipule ses patientes : c est à dire sans aucun tact et le résultat est affligeant. Devant ce ratage complet je décide d utiliser ma légère force et nous pouvons enfin progresser plus avant.

En arrivant à la demeure du Prince nous nous séparons. Je reste à l entrée histoire de laisser travailler les gens de la plébe qui m entourent . L adolescent rencontré récemment regarde les caméras qui ne donnent rien mais il dit avoir entendu des voix à peine perceptibles parler en latin. Ces voix sont « cachées » par des bruits de clochette mais il dit quand même qu une des deux vois supplie l autre. Mercedes va examiner les lieux et revient en nous annonçant que la vie a cessé brusquement ici car les actes de la vie quotidiennes n ont pas été achevées. Décidément mes 2 interlocuteurs feraient de fins limiers. Le cheyenne de garde a fait le tour du bâtiment et vient m annoncer qu il me suspecte car les seules traces retrouvées sont les miennes et que de plus j ai perdu un morceau de mon costume lorsque j ai sauté par la fenêtre. Comment peut il me parler ainsi mes ancêtres ont fait du commerce triangulaire alors que les siens sculptaient des bouts de bois en appelant ça des totems. Quelle croyance ridicule, seule la vraie foi devrait exister !! Je me demande où est la pop star mais ne la voyant pas je décide de m occuper en appelant Georges pour qu il rentre à ma demeure. mais je suis interpellé par Mercedes qui me dit que le sous sol est occupé par des voitures et une porte blindée. Je me dis alors que je suis le seul à vraiment connaitre les lieux. Alors que le doc monte l escalier pour aller dans le bureau nous entendons une voiture arriver. Cette peroxydée d Amanda Sterling arrive enfin.

Cette primogéne Mekhet aime se faire remarquer. Alors qu elle nous demande ce qui est arrivé nous montons l escalier et rejoignons le commissaire Navajo qui nous explique que le crane pourrait bien correspondre au Prince. Aurait il trouvé une couronne mortuaire dans la bouche du cadavre ? Alors que je m apprête à lui faire une remarque bien sentie nous voyons des hiboux éclater les fenêtres. Chacun réagit alors comme sa nature profonde lui impose : le jeune se jette à terre, les autres se cachent tels des rats qu ils sont et moi en tant que digne descendant des Valembreuse je me saisis de mon épée en criant la devise familiale Image « Valembreuse, lame tueuse ! » et charge les volatiles. Ma lignée ne remonte t elle pas à la première croisade ? Je ne vais pas concéder un centimètre devant des gibiers parbleu ! Au lieu de me remercier les autres ne font que sortir des bilevesées d arrière cour comme le docteur Mabuse qui m interpelle en me disant que les légendes indiennes veulent que les hiboux et apparentés ne sont jamais ce qu ils semblent. Honnêtement ? Je m en carre comme mon ancétre de son premier Algonquin vendu comme esclave ! Nous sommes alors interloqués devant une pluie rouge qui commence à tomber. L adolescent tend le bras et le retire aussitôt. Il nous annonce que c est une pluie de sang. Alors que je déclare que cela me fait penser aux plaies d Egypte je vois le docteur Folamour ricaner. Aurai je dis une sottise ? Nous décidons de descendre pour nous mettre à l abri.

L apache de garde se met à hacker la porte blindée et nous pouvons entrer. Je ne peux m empêcher sur le moment de trouver que Poca a parfois des fulgurances mais je me refuse de lui dire : Noblesse domine ! dans la piéce nous trouvons l ensemble de la domesticité en train de somnoler. Ah ces esclaves si nous ne sommes pas derrière eux ils ne travaillent pas. Je suis détrompé car en me rapprochant je vois qu ils ont décidé de partir pour l au-delà. Ah ils préfèrent mourir que de servir ? Bravo ! Alors que je suis à mes méditations j entend l adolescent nous hurler que Sterling est devenue possédée. Je savais qu elle aimait le BDSM mais là elle est vraiment possédée. Elle s est emparée d une lance et se jette sur Destiny Image . Bon même si je peux comprendre que le succès de la diva est davantage dû à ses charmes qu à sa voix mais tout de même … Le Doc se jette en travers pour se prendre la lance à la place de Flores . Je savais bien qu il y avait une divine idylle entre ces 2 gueux. Je vois avec plaisir Mercedes venir m aider à neutraliser la Mekhet. Alors que notre détenue cherche à nous injurier la diva veut la défier mais elle se prend un coup de lance. Dame Flores ne défiez que les êtres dont vous avez la force : les surmulots et les rouge gorges ! Alors que je m apprête à ironiser sur la force de la diva je vois ce bon docteur se jeter sur Amanda pour s abreuver tel un goret à son auge. Mais enfin suis-je le seul à avoir eut des leçons de maintien ? Je tente d appeler Georges mais je tombe sur Radio Vatican, décidément les opérateurs téléphoniques ont bien du mal ce soir ! Nous décidons Mercedes et moi de démonter la porte forte et d abriter toute l équipe jusqu à la voiture de Suarez la Gangrel : une pitoyable range Rover mais nécessité fait loi. Alors que Kévin l ado bagarreur veut se présenter à moi nous sursautons en entendant les flammes ravager la demeure.

Cochise nous améne à sa clinique qui, je dois quand même l avouer, est un remarquable établissement. Alors que les gueux s abreuvent de poche de sang j appelle une escort girl qui me sert de souper. Je fais croire à la réceptionniste que la belle demoiselle m apporte un deuxième coussin. Devant le regard bovin de mon interlocutrice je comprend qu elle ne sait pas que « deuxième coussin » est une autre appellation pour coucherie à base de prostitution. En rejoignant mes compères je ne peux retenir un éclat de rire car j entend le jeune Kevin demander à devenir Primogéne. Il me plait ce petit : jeune arriviste aux dents longues et un nom à particules issues du pays de Molière ? On dirait moi à son âge ! Je m apprête à parler eu jeune bagarreur quand je vois Metché appeler sa mentor et lui demander comment définir le clan d un jeune vampire. J entend alors avec dégoût une voix afro américaine répondre qu il faudrait procéder à un rituel utilisant le sang du jeune homme. Ce dernier fait un pas en arrière et ne peut réprimer une mine craintive. Décidément il est peut être né Noble mais n en a pas le courage ! Alors que je veux lui mettre une main paternelle sur l épaule j ai mon cellulaire qui sonne. Je m écarte pour pouvoir parler librement.

C est l In Victus de Chicago qui m appelle : Ils ont apprit que le Prince était mort et ils veulent que je sois le nouveau Prince. Je leur dis que je n y suis pas opposé et je raccroche. Moi Prince ? J ai bien trop à faire entre mon parti politique ultra conservateur, mes affaires et les soirées au Country Club. Je ne pouvais cependant pas leur dire au téléphone. Chicago est gouverné par un prince aux ramifications mafieuses et l In Victus est allié à la Lancéa Sanctum, des Vampires ultra catho qui ont « complétement péter les plombs » comme dirait mon chef du personnel Jack White. En revenant j entend que le Doc à mit Amanda dans un tiroir de la morgue, je trouve l idée amusante , et qu il veut qu on élise un Prince ce soir. Comme il se présente je lui dis refuser catégoriquement de voter pour lui . Destiny veut m affronter oralement mais je lui dis que j ai une meilleure idée. Le jeune Kévin n est non affilié et pourrait être une bonne idée. Je ui demande cependant s il est anarchiste modéré ce à quoi il me répond par l affirmative. Bien que doutant je décide de lui faire confiance temporairement. J ai aussi d autres raison pour le faire élire : cela coupe l herbe sous le pied de ma meilleure ennemie Florès et de son soupirant Poco, Kévin est de sang bleu issu de France ce qui crée chez moi un attachement à ce petit. La dernière raison est que j ai un projet pour lui que je dois finir d élaborer. Devant la mine courroucée de mes 2 adversaires préférés j éclate de rire et tente de les rassurer en leur disant que j annoncerai à l In Victus que le Petit Prince est mon infant que j ai retrouvé après avoir effectuer des tests. Que la castrafolle et Géronimo me croient ou non cela m est égal. Un titre de prince ne pouvait toute de même revenir à un gueux ! le restant de la nuit verra défiler un larbin du Doc (qui se révéle être une goule geek capable d analyser le sang) puis ce sont les déchets , pardon les infants de la diva qui débarquent. Mon dieu qu ils sont laids j en ai presque des vapeurs ! Elle leur demande d enquêter sur l Eveque de la Lancea Sanctum de Bay City, la Slave Elena Zapovitsche avec qui j entamerais bien une valse Hongroise. Elle charge aussi les 2 quasimochetés Image Image de se renseigner sur le remoud que la disparition du Prince peut susciter et sur Darius Image l ancien Prince avant que William Carter Image ne fasse son putsch. Destiny veut aussi faire appel au Cercle des Sorcières mais je n ai pas bien entendu pour quelle raison : j étais occupé à donner les clés de ma suite au casino au jeune Prince Kevin qui rayonnait de joie d avoir été élu Image .je téléphone au casino pour qu on assure la sécurité de la suite puis je pars en même temps que Mercedes : elle retournant à son logement insalubre et moi au mien Image. Amanda finira sa nuit dans son tiroir mortuaire et les 2 amants (le savant fou et la siréne d alarme incendie) s endormiront sans doute dans les bras l un de l autre.
Modifié en dernier par Don Cortisone le 14/03/2023 à 10:38, modifié 2 fois.
Un jour le DON te demandera un service que tu ne pourras refuser....
Arbarzh
Messages : 3
Enregistré le : 22/02/2023 à 13:53

Re: Résumé des parties

Message par Arbarzh »

Quelle nuit de merde !

La soirée avait commencé avec un sms du Prince me demandant où cela en était avec « le trublion ». Il choisissait toujours le mot le plus vieux possible pour désigner les choses. Son lexique devait s’arrêter à 1810, un truc comme ça. L’emmerdeur en question était un nouveau-né qui prêchait un discours anarchique dans les quelques cercles pro-cartiens de la ville et commençait à se faire un petit nom. Cela faisait désordre. Je lui avais gentiment expliqué une première fois qu’il devait s’estimer heureux d’être justement dans une ville où il pouvait tenir ce genre de propos et seulement se faire bousculer un peu, plutôt que de prendre un bain de soleil le lendemain.

Visiblement j’expliquais mal.

Cela me prit quarante neuf minutes, montre en main, pour le retrouver, et deux minutes trente pour le mettre dans mon coffre (j’étais garée loin). Je n’avais techniquement pas reçu l’ordre de le liquider. Et pour être honnête, les gens dont je m’occupe sont en général des gars qui l’ont vraiment mérité. Là, je laisserai le Prince décider. Après tout, peut-être qu’il explique mieux que moi. En plus c’était conseil ce soir. D’habitude, j’ai horreur de ces soirées où j’écoute les Primogènes débattre en se regardant le nombril, pendant que j’attends qu’on me dise si je dois oui ou non aller user de mes griffes. Là je fais d’une pierre deux coups.

Arrivée au portail, je sais tout de suite que quelque chose cloche. Pas de gardes, portes fermées et les autres Primogènes qui poireautent sous la pluie. Pire, ce vicelard de Baron qui sort des bois, en mode « j’ai fait un tour sous la pluie, tout est normal ». Bien sûr, prends-moi pour une conne. J’aurais bien répliqué quelque chose à ce pendenjo mais je suis trop absorbée par l’absence alarmante de sécurité. Nous sommes tous là à attendre, la Diva, le Doc, le Baron, le kid et moi. Il ne manque qu’Amanda Sterling, la représentante un peu perchée du clan Mekhet.

Après avoir ouvert la grille et marché jusqu’à la maison, le Doc remarque des traces de pas et commence à prendre la tête au Baron. Légitime, ces deux-là ne peuvent pas se piffrer (si tant est que des vampires peuvent se piffrer). Mais là, nous avons plus urgent à traiter. Pas de gardes, pas de sécurité ! Allo ? il y a que moi qui flippe là ? Une fois dans le bureau, nous trouvons des restes. Sans doute ceux de William. Puta madre ! La soirée de merde continue…

Les autres commencent à faire leurs trucs. Le Kid croit entendre des voix et des cloches. La Diva fouille les livres. Le Doc part faire le pisteur dehors… OK. Moi je fouille la maison. Mais où est passé tout le monde ? Où sont les gardes ? Où est le personnel ? Pas de traces de lutte, ou de sang. Tout semble avoir été laissé en plan. Je remonte dans le bureau quand Amanda arrive. Elle est d’un calme olympien, ça a le don de m’énerver.

Alors que j’ai très envie de casser la gueule à quelqu’un pour me calmer les nerfs, je vois le kid se jeter à terre. La vitre éclate et quatre piafs de l’apocalypse débarquent. Dios mio, qu’est-ce que c’est que ces trucs ? Pas trop le temps de réfléchir. Les gorriones du diable projettent des trucs coupants. Le Doc est blessé. J’empoigne le bureau et m’en sert comme bouclier. Tiens, le kid est caché dessous. Peine perdue, le Baron a vite fait de nous débarrasser des oiseaux. J’avoue, je n’aurai pas fait mieux. Il sait donc se battre, ce cabrón. Il faut que je m’en méfie encore plus dorénavant.

C’est à ce moment que la pluie se transforme en sang acide. Cette super soirée se poursuit, merci bien. Pas moyen de sortir. Nous finissons par ouvrir la panic room de feu le Prince. Tout à l’air normal, à part peut-être le gros tas de cadavres exsangues du personnel dans un coin.

C’est là qu’Amanda décide de nous attaquer, lance en main. Elle a le regard vide (je veux dire plus vide que d’habitude). Elle est clairement possédée. J’ignorai que c’était possible sur un vampire. Pas le temps de réfléchir, elle a déjà blessé le Doc et empalé la Diva. Le Baron et moi parvenons à peine à la maîtriser. Mais bordel il se passe quoi là ? J’y mets toute ma force et j’arrive à peine à la tenir.

C’est le chaos absolu. Le Doc perd le contrôle et finit par lui sauter à la gorge. Le Baron et moi tentons de les séparer sauf que la jugulaire de la Primogène vient avec. Mierda. Mierda. Mierda ! Le calme retombe. Un silence pesant. Amanda est entrée en torpeur. Dans ma tête tout va très vite. Les quelques alliés cartiens du Prince vont croire que nous avons assassiné le taulier et le clan Mekhet va vouloir venger Amanda. On est cuit.

Il faut que je file d’ici. Mais pas sans Amanda. Je me sens responsable. C’est moi qui dois assurer l’ordre. J’ai merdé. Les véhicules sont hors d’usage, les téléphones débitent du latin genre l’Exorciste et cette putain de pluie de sang qui continue de couler. Après s’être couverts de parapluie et autres couvertures nous parvenons jusqu’à ma voiture. A peine sortis de l’enceinte, la villa du Prince s’embrase comme à Burning Man.
Nous filons à la clinique tenue par la Diva et le Doc. L’endroit à l’air d’une vraie clinique. A vrai dire je m’attendais à quelque chose de plus… Comment dire ? Plus… en adéquation avec l’apparence bizarre de ces deux-là. C'est ça. Comme quoi, ne pas juger trop vite.

S’en suit des palabres sur la situation. Le Prince mort, Chicago et Milwaukee vont se précipiter comme des mouches sur une plaie. Et qui a fait le coup ? Je reste persuadée que ceux qui ont fait ça voulaient aussi nous éliminer. Cela ressemble trop à un coup d'état, une tentative de putsch. L’occulte, c’est presque accessoire, un moyen, une arme. Putain, qu’est-ce que je déteste toutes ces saloperies ésotériques ! Je sais que certains vampires prennent leur pied là-dedans mais moi cela me fout les jetons. Je préfère les choses tangibles (et que je peux frapper).

Pas le choix. J’appelle Olphidia. S’il y en a une qui pourra me rencarder, c’est bien elle. Après quelques échanges, elle me propose « d’embrasser ma destinée ». Encore et toujours… Je sais qu’elle va vouloir m’embrigader dans son Cercle de la Guenaude. Merci, lire mon avenir dans les fientes de poulet, très peu pour moi. Mais je sais que je ne vais pas avoir le choix.

Après avoir raccroché, voilà que les autres sont en train de choisir un nouveau Prince. Sérieux ? Il y a pas plus urgent ? Mais ils ont raison. Il faut pouvoir répondre rapidement si on veut pouvoir calmer à minima l’Invictus de Chicago. Sans trop savoir quoi dire, je regarde les débats se porter d’abord sur le Doc, puis sur le Baron puis sur le Kid. Tiens j’avais oublié qu’il était là, lui. Le Baron semble appuyer sa candidature. Ce n’est bien sûr pas suspect du tout.

Je me demande ce qui aura été le plus surprenant dans cette fin de nuit : que le Kid soit finalement élu Prince ou bien que je participe moi-même au vote ? Alors que je prends la route en direction de mon refuge, je pense à demain soir et mes retrouvailles avec Olphidia Toussaint. Une partie de moi est ravie comme une petite fille qui va retrouver sa grand-mère, et une autre redoute ce que rejoindre le Cercle va impliquer. Dans mon rétro, au loin dans les Hills, on distingue les gyrophares des pompiers et le brasier de la demeure du Prince.

Quelle putain de nuit de merde…
Salomon
Messages : 4
Enregistré le : 30/01/2023 à 17:34

Re: Résumé des parties

Message par Salomon »

Journal de Kevin, octobre

À la tombée de la nuit je passe à la maison. Les lumières sont éteintes, je ne les verrais pas aujourd’hui. Je me rends au bar habituel pour commencer ma tournée. Le tenancier est un sympathisant cartien et me laisse mettre le boxon. Quelques verres pour me donner du courage et je commence à réciter du Rousseau sur la scène. On me lance des insultes. C’est bien, le dialogue est lancé.

Je sors pour me rafraichir et une vampire aux cheveux très noire s’approche de moi l’air énervé. Pas le temps de filer qu’elle me chope par le col et me tabasse contre le mur. Je perds connaissance et me réveil dans un coffre de voiture. Je suffoque avant de me rappeler que je n’ai plus besoin de respirer. Qui eu cru que les poumons pouvaient être un membre fantôme. Lorsqu’elle ouvre enfin, je suis devant un immense manoir de bourge. Il y a deux types bizarres. L’un porte un masque, c’est une femme, l’autre ressemble à un natif. Celle avec la voix féminine s’appelle Flores, l’homme se fait surnommer le Doc. Ils sont étranges, mais ont l’air sympas. L’espagnol psychopathe se prénomme Meche (ou Mèche ? pas bien compris).

J’ai beau avoir un tempérament social, j’aimerai mettre le plus de distance possible entre mon cou et les griffes de l’autre folle, mais elle m’attrape par l'épaule et m’ordonne de rester. La violence est le recours des faibles. Un gigantesque vampire avec une canne et des habits ridicules émerges des sous boit. Les autres reconnaissent le baron. J’ai entendu parler de lui. Un genre de mafioso capitaliste d’après les cartiens. Il explose la grille pour entrer et je suis bien contraint de suivre le groupe.

La baraque est cossue, c’est celle du prince. C’est vide et lugubre. Les autres discutent sans fin d’intrigue politique que je ne comprends pas. Meche et les deux babas cool finissent par s’éclipser et je reste seul avec le baron. Je lui demanderais bien son avis sur l’abolition de la propriété privée, mais il fait trois têtes de plus que moi et la largeur du couloir. J’ai pris assez de coups pour la nuit et préfère encore rejoindre les trois autres. Dans une grande bibliothèque, ils ont trouvé un tas de cendre et un crâne grisâtre qui les mettent dans tous leurs états. Je viens de rencontrer le prince, je présume. Bien fait pour lui. Le baron nous rejoint puis Amanda. Je la connais de vu, c’est une peudo cartienne qui a accepté toutes les concessions pour de pauvres reformes inutile. Si je comprends bien, je suis en présence du conseil de la ville. Une petite bombe bien placée et l’affaire serait réglée, enfin ce que j’en dis... J’aimerais surtout filer en douce, mais Meche a l’air de vouloir tuer quelque chose et me jette des coups d’oeil terribles. Je choisis de me faire oublier dans un coin.

Soudain, j’entends comme un sifflement venant du dehors et j’ai les poils qui se hérissent. Mon corps bouge tout seul et je me jette au sol. Meche me regarde furax comme si j’avais fait une bêtise. La fenêtre explose et une nuée de hiboux métalliques dévaste la pièce. Malgré le chao, le baron sort une épée (tiens, il ne boite plus, intéressant) et en trois coups de lame, occis les oiseaux. Il a beau être un salaud de riche, il a du charisme et nous a surement sauver la peau. Pas le temps de se reposer qu’une tempête de sang éclate au-dehors. Je tends la main par la fenêtre et j’ai l’impression de mettre les doigts dans une cheminée. J’ai soif comme jamais et m’apprête à me jeter sur un des hiboux au sol avant que Flores me donne une des bouteilles du prince. Je bois cul sec.

L’exploration continue, on découvre la panic room du prince avec un tas de corps morts. Là-dedans, Amanda a comme une absence et va pour attaquer les autres, qui se disputent sans la remarquer. Une idée passe fugacement dans mon esprit : les enfermer dedans et les laisser s’entre-tuer. Mais je n’ai pas vraiment envie de me retrouver tout seul dans l’énorme château avec de surcroit une pluie d’acide condamnant les sorties. Je leur montre la posséder d’un signe de tête puis saute dans le cercueil du prince. Un brouhaha confus et affreux perce le boit pourtant épais. Lorsque j’émerge, Amanda git inconsciente dans une mer de sang et le Doc a la bouche ensanglantée. Je m’abstiens de tout commentaire, mais j’ai vraiment envie de me barrer au plus vite !

La pluie ne s’arrête pas, mais on bricole un abri avec la porte du garage pour rejoindre la voiture de Meche. Puis direction la clinique des deux docteurs Frankenstein. Le baron reçoit un coup de téléphone. J’écoute en cachette. Il semble que l’Invictus de Chicago le veuille comme prince de Bay City acquis à leur cause. Le baron n’a pas emballé. Étrangement il semble sincère. Comme candidat, on parle du Doc qui se déclare sympathisant démocrate. Il a mon vote même si je ne suis pas sûr que ma voix compte vraiment. Puis le baron me propose, moi en prince ! J’ai comme un voile blanc qui me passe devant les yeux. Lorsque j’émerge, ils semblent tous en accord avec cette idée. Je bafouille pendant une éternité. Je n’y comprends rien. Et cette suggestion vient du baron ? Ce facho à l’opposé de mes idées. Maintenant que j’y pense, il a été plutôt courtois avec moi cette nuit, mais celle-ci ayant commencé avec des coups de griffe dans le ventre, mes attentes sont sans doute très basses. Il veut juste s’assurer que je suis un ‘’moderé’’. Je lui dirais bien le fond de ma pensée, mais je jette un coup d’oeil à Flores qui me fait un signe d’acquiescement. Je serai donc un modérer le temps de cette élection improviser. Prince... Je suis contre l’idée du dictateur éclairée, mais si c’est moi, ce sera différent !
Avatar du membre
Don Cortisone
D16
D16
Messages : 803
Enregistré le : 05/06/2008 à 09:12
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : BOTZ EN MAUGES

Re: Résumé des parties

Message par Don Cortisone »

Vampires
2° et 3° séances Game of musical thrones



Le lendemain mon auguste personne Image se reveille bercée par les vagues. J appelle aussitôt Mercedes et lui demande de me rejoindre au yacht. Je prépare de quoi la recevoir en petit comité . Lorsqu elle arrive je ne peux me retenir de penser que si j étais plus jeune et non accaparé par le développement des ultra conservateurs j aurai sans doute tenté ma chance. Même si elle n est pas bien née je ne peux m empêcher de lui trouver quelque chose. Elle monte à bord du yacht et nous prenons le large temporairement. Je lui fais part de ma gêne causée par ces Dupond et Dupont des temps modernes qui ne vont pas facilement nous lacher. Alors que je suis pour un déclenchement d émeutes et autres solutions radicales elle me conseille de simplement dominer les policiers pour qu ils classent l affaire. Elle est pour une solution plus en douceur que moi ? Nos clans nous auraient ils échangé lors de nos étreintes ? Nous revenons en vue de Bay City tandis que j écoute mes micro espions dans la suite. Je suis rassuré de voir que le Petit Prince n a pas fais d esclandre.

Nous rejoignons petite crotte de prairie , le Doc pardon Image , et Petite chose moisie, la castrafolle. Ils nous apprennent qu ils se sont renseignés sur les 2 policiers. Un se nomme Aren Black et est en ville depuis 2 ans. Il est réputé être un excellent agent, peut être un peu trop bon pour nos affaires. L autre est Samuel Twitchun flic intégre du cru. La diva nous annonce aussi qu elle a prit rendez vous avec JR , le public relations des Vampires. Le wedding planer des caïnites, bref la commére de Bay City. Patron de l Incubus ce haut personnage a sans doute entendu parler de certaines choses. J apprend également que l une des pontes de la Lancea Sanctum du nom de Elena Zopovitsch souhaite nous rencontrer le plus rapidement possible. Décidément ce n est plus un agenda que je vais avoir mais un emploi du temps de ministre. Quand est ce que je vais pouvoir gérer mes affaires moi ?
Nous nous rendons au Kaiten Sushi afin de rencontrer JR. Je l ai bien rencontré une ou deux fois mais ses délires BDSM ne sont pas de mon goût. Ah où est donc passé le raffinement des rendez vous galants des années 20 ? Le gérant des lieux, Mister CHAN est une goule de JR et nous convie à le suivre. Nous entrons dans la pièce où se trouve JR avec une femme à l accent reconnaissable entre tous. Cet execrable accent qu a cette chanteuse ayant chanté le générique du film sur ce paquebot maudit sur lequel j étais… Céline Fion ! JR accepte d organiser une soirée mondaine pour l intronisation du prince , cela est prévu pour le lendemain. Après l entrevue le groupe se sépare Doc Poco va tenter de hacker des programmes pour trouver les adresses de Dupond et Dupont tandis que le Petit Prince et moi nous rendons à la bibliothéque.

Là bas nous rencontrons Doug l infant d Amanda la traitresse. Un petit homme chauve et sans charisme, un vrai rat de bibliothéque. Il nous confirme que la pluie de sang est de la magie thebenne. Comme mon érudition est un peu limitée je décide de lui poser des questions sur Amanda et le Prince. Comment mon petit tu ne veux pas parler à tonton Baron ? Allez hop Domination dans ta face de rat ! Alors ainsi Amanda était la maitresse du Prince, ne serait ce pas cela que l on appelle la promotion canapé ? Je force le rongeur à me rappeler si il entend parler de quoi que ce soit concernant le Prince Darius.

Le petit cageot vert moisi Image et Doc Papoose sont restés à la clinique. Ils reçoivent la visite de Walters le PDG de la société de sécurité Wils, un gars avec de nombreuses qualités mais qui a le tort de ne pas compter dans mon cercle proche ! Il vient chercher Amanda et pour la transporter a prévu une dizaine de ses hommes et un cercueil. En échange du corps il apprend à la diva que un cargo de l In Victus est en train d arriver. Il repart en demandant à vouloir parler au nouveau Prince.

Pendant ce temps Metché se rend au bordel tenue par une mama vaudou mais je n ai pas pu encore apprendre ce qui s y était dit.
Quand nous nous réunissons Mercedes envoie un de ses contacts tenter de bloquer le cargo du nom de Caligula (Quelle drôle d idée de nommer un cargo comme un Empereur qui fit assassiner tous ses soutiens, au moins la symbolique est là !) et Folres demande à un certain Oni de venir sur les docks. L ami de la castrafolle doit être un peu limite intellectuellement car ne dit on pas Oni soit qui mal y pense. Alors que nous nous préparons à mettre au point une stratégie face au cargo nous sommes chassés par Mister Walters qui s entretien avec Petit Prince. Dolores qui fait sa curieuse nous apprend que Kévin est traité d insignifiant. Il exige la neutralité en ville et déclare être pour que Doc prenne la place de Kevin si le petiot vient à mourir. Sympa pour moi, merci Walters. Je m en souviendrai. Une fois WALTERS parti nous nous nous rendons au rendez vous avec la Lancea Sanctum.

Là bas mes amis font connaissance avec Elena, le père Fabian et le confesseur Noctis. Moi j ai déjà entendu parler d eux car je continue de pratiquer dans ma « non vie » le catholicisme. Même si je dois reconnaitre que j enfreint certains des dogmes (tu ne tueras point, Tu ne voleras pas, Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain, Tu ne convoiteras rien de ce qui est à ton prochain) et il faudrait que je me confesse et fasse acte de contrition… Alors que je suis perdu dans mes pensées je vois le doc Apaloosa concentrer son attention sur l urne artefact de nos hôtes.
A peine avons-nous le temps de prendre congès que nous devons nous rendre sur les quais. Je me dis que j ai bien fais de prendre Huggy. Alors que Kévin et moi descendons du Hummer Image on voit des voitures des représentants de l ordre et Mercedes reçoit un appel l informant que ses 2 amis sont morts. Mauvaise décisions les gars de Chicago, vous venez d allumer la méche de la poudrière qui va vous exploser en pleine face.
Alors que les gars de Chicago descendent du bateau. Dolores me dit avoir plongé la plupart des gens du bateau en phase de cauchemar. Du coin de l œil je crois voir à un moment un être mi homme mi poulpe Image et je me dis que je dois être aussi touché. L entrevue entre Giogioni fils et notre délégation dégénére assez rapidement du fait de la relative susceptibilité de Mercedes.

Je déclare à Giogioni que pour moi nos 2 augustes personnes ne doivent pas prendre part au conflit et que nous devons laisser les gens de la plébe faire mumuse. Je me rend à mon Hummer bien décidé à m en aller car je pense alors que le Doc et Kévin vont aller prêter main forte à Mercedes. Alors que je m allume un cigare je vois que rien ne se passe comme prévu. Kévin disparait on ne sait où, Doc reste planqué comme un cheyenne qu il est. Résultat Metché se retrouve seule face aux assaillants et est criblée de balle. Mon restant de sang ne fait qu un tour. Je suis bien obligé de reconnaitre la vérité : je suis amoureux de Mercedes (même si je ne lui dirais jamais) et je vais leur faire payer cher la mort de ma bien aimée. Tel un chevalier en plein tournoi fonçant sa lance en avant je lance mon hummer et écrase 2 vampires. VALEMBRESUE LAME TUEUSE ! Alors que j écrase les 2 malotrous je vois le Doc jaillir comme un éclair en emmenant Mercedes avec lui. Tu ne pouvais pas agir avant Géronimo zéro ????
Tandis que je vais à la capitainerie donner l ordre à l employé d effacer les caméras je vois mes amis sen aller. Je sais qu ils vont aller à la clinique se soigner. Alors les gars vous avez vu ? Baron maniéré peut être mais combattant sur tous les fronts et seul également !!!! Diantre, morbleu, pardiousse. Désolé pour ces noms d oiseaux mais tout de même… Je rentre me coucher après avoir nettoyer ma voiture dans une ville un peu éloignée.

Je rejoindrai la clinique le lendemain après avoir fait acheté une robe lamée or pour Mercedes (2 000 $ le petit achat…) . Alors que je rejoins mes compères je vois le vieux Quasimocheté que la Diva surnomme Popy Image trainer un quaterback. Dolores croit elle vraiment que c est l heure de fixer des rendez vous galants ? Je suis vite détrompé quand je rejoins Metché qui est mourante et qui vide le lycéen de tout son sang. Alors que je me penche pour ramasser les photos tombées de la poche du lycéen je sens subitement comme quelque chose se briser en moi. Je n en parle pas pour l instant à mes compagnons alors que j entend Popy proposer de débiter le lycéen façon tournedos rossini pour nourrir les chiens du quartier. Non mais un peu de décence s il vous plait ! Alors que je m apprête à dire à ce vieux déchet ce que je pense de sa façon de faire j entend le portable de Doc sonner. C est JR qui nous dit que la fête est prête. J accueille avec plaisir cette nouvelle et je demande à Dolorés où se trouve Petit Prince. Elle ose me répondre la bouche en cœur qu ils se sont aperçus en arrivant qu ils l avaient oublié. La chose qui avait commencé à se briser en moi se brise encore davantage. Comment peut on oublier Petit Prince ? J emmène le Baron en ville contrôler les caméras en vain (les flics étant passés avant) tandis que Mercedes va au Revolution Bar à la rencontre de Camille une gangrel androgyne et proche de Kévin. La gueuse demande la place de primogène en echange de son aide. Elle ne manque pas de culot ! Dolores va parler avec JR. Elle en profite pour placer son idée de conseil de primogènes à la place de Principauté Absolue.

Alors que nous retrouvons tous (sauf Petit Prince) on reçoit un appel du Comte Lucius de Habsbourg Image qui nous dit être arrivé à l héliport de Bay City. Je propose d y aller mais voyant que la mocheté de nosfé veut m accompagner je lance mes clés avec dédain . Cette pouilleuse va utiliser Mary Helen et accueillir un Ponte Vampire à ma place ? La félure en moi est devenue une bréche béante. L autre espéce d emplumé d Amérindien en profite lâchement pour s inviter à faire un tour de limo. Je me dis à ce moment là que je n ai plus rien à faire à Bay City. Moi au moins j en avais entendu parler de ce cher comte. Il fréquente tous les Ordo et toutes les Coteries de par le monde ! Pendant ce temps je reçois un appel de l In Victus me menaçant de mort si je ne prend pas contact avec un Nosfé , faisant parti du Caligula et resté à Bay City. Vous voulez me tuer les Giorgioni ? N avez-vous pas encore réalisé qu à l état actuel devenir un tas de cendres serait une douce récompense ? Abrutis de merde que vous êtes !!
Dolores et Poco reviendront avec Mary Helen Image mais sans Comte car celui-ci a déjà rservé une voiture de location. Quand le noble Français arrive je vois les autres primogènes tenter de comprendre les règles de l étiquette mais ils sont ridicules. On dirait des Bozo le clown devant la famille royale d Angleterre. Le Comte est accompagné d une jeune femme (presque une ado) ressemblant à une écolière Nippone. Il nous déclare être un ami de William Carter (le prédecesseur de Petit Prince). Il se dit être prêt à prendre la place de Prince si nous avons besoin d aide. Après tout vue la poudrière qu est Bay City j emménerai Kévin loin d ici si je le retrouve.

Walters arrive peu après et alors que les premiers invités de la sauterie arrivent. Je jette à peine un coup d œil dans la salle de réception et je désapprouve cette débauche de BDSM sans goût, loin du raffinement que j apprécie. Walters nous sermonne avec raison sur le fait que nous n avons pas put protéger Kévin. Alors que mon esprit est déjà loin j entend les autres primogénes élire Mercedes Prince. Kévin vois comment tu es remercié !! Darius, Carter, Kevin, habsbourg, Suarez,… Décidément plus ça va et plus ce trône me rappelle le jeu des chaises musicales. Mercedes prend le poste et nomme Camille comme Primogène Gangrel. Pendant qu ils se livrent au simulacre qu est la politique. Je demande à Walters de retrouver le Nosfé de l In Victus.

A peine aurai je le temps de voir entrer les invités et de boire une coupe de sang bien frais que Walters revient avec le Nosfé. Mercedes fait son discours d intronisation, appelle l In Victus pour dire qu elle va faire un exemple du Nosfé en le décapitant et que le Baron est son ennemi. J assisterai bien à tout ça mais mon intelect lui est parti en décomposition en même temps que ce qui me restait de raison…


*des lignes sont retrouvées mal mansucrites, pourtant de la main du Baron. De la boue est retrouvée sur le restant de la page*


Mépriser l'art de la guerre, c'est faire le premier pas vers sa ruine ; le posséder parfaitement, c'est le moyen de s'élever au pouvoir.
Un jour le DON te demandera un service que tu ne pourras refuser....
Salomon
Messages : 4
Enregistré le : 30/01/2023 à 17:34

Re: Résumé des parties

Message par Salomon »

Journal de Kevin, octobre 2017, 3-4e nuit

Les premières lignes sont illisibles et noircies de terre

…. Meche … criblée... façon passoire... Flores... migraine carabiner... Doc... planqué.... voudrait
l'imiter lorsque je me sens littéralement englouti par le sol. Une image confuse du faciès atroce d'un
vampire édenté avec une canine en or et un collier de rats passe devant mes yeux puis un coup au
cœur et je m'évanouis.

Je me réveil sous les lumières blanches d'une chambre d'hôpital et Flores se tiens à côté de moi avec
un grand sourire carnassier et une seringue dans les mains. Je l'implore de ne pas me vider de mon
sang et de me rendre mon slip. Il me faut une bonne minute pour comprendre que je ne suis plus en
danger.

Je suis resté dans le coma toute la nuit et j'ai loupé la fête. Meche a été intronisé à ma place, en
princesse. Sans doute la dernière personne que je verrais à ce poste. Avec cette psychopathe, on se
dirige vers une dictature. Je suis étonné qu'elle ai accepté, je pensais qu'elle fuyait les responsabilités.
J'essaye de faire valoir mes droits au trône sans grand succès.

Lorsque Mercedes débarque à la clinique je m'attends à me faire jeter dehors et à retourner à ma vie
d'errance pathétique, mais à ma grande surprise elle me confirme comme primogène et me fait même
chancelier. Elle affirme vouloir prendre des décisions collégiales. Je l'aurai mal jugé ? Ou alors j'ai
loupé pas mal de choses en une nuit. Je ne suis pas au bout de mes surprises puisque le Baron s'amène
en tongs et en chemise hawaiienne. C'est bien l'aura du baron, mais chaotique et triste. Il semble ému
de me voir. Ça me touche, mais je le préférais presque en Mafioso conservateur, au moins je savais
sur quel pied danser.

J'apprends que Camille Tyler, la légende cartienne, a été fait(e) primogène. Je me rends à son bar pour
lea rencontrer. Iel s'est surement organisé pour préparer le Grand Soir ! La révolution ! Lorsque
j'arrive, je lae découvre à moitié nu(e) avec une fille (morte?). Iel ne semble pas avoir beaucoup de
considération pour les humains. Je lui demande avidement quels sont les plans, mais Camille me
tempère, affirme que ce n'est pas le moment d'agir, qu'il faut attendre. Connerie ! Il faut justement
profiter de l'instabilité politique pour frapper un grand coup ! Attendre ! On dirait le discours de
Walters. Je la questionne sur ses liens avec le précédent prince, sur la rumeur disant qu'il avait peur
d'iel. Tyler botte en touche. Iel semble surtout fort heureux(se) d'avoir été fait(e) primogène. Je
commence à me demander si son vrai rôle lors du précédent règne n'était pas de tenir les cartien en
laisse. Iel ne vaut pas mieux qu'Amanda.
À la sortie de cet entretien peu concluant, une grande lassitude s'empare de moi. N'y a-t-il donc aucun
cartien convaincu dans cette ville ? Est-ce que la démocratie est incompatible avec la nature même
des vampires ? Dominer ou être dominé, cela semble être la seule règle qui prime. Les alpha prennent
leur pied et les opprimés semblent bien contents de les servir. Les idées d'égalité sont elles solubles
dans la société vampirique ? Je me sens soudainement comme une anomalie dans ce monde.

Je rejoins Flores et le baron pour promener nos oreilles dans la ville. Nous allons voir Julian et le
Baron lui fait la bise puis lui roule une galoche. Les voilà en train de se peloter devant nous. J'ai envie
de vomir. Il s'éclipse dans une chambre. MAIS BORDEL IL C'EST PASSÉ QUOI LA NUIT
DERNIÈRE ?????

Le reste de la nuit est peu concluante. Nous passons à l'ancien sectum, mais tout est calme. Flores va
s'infiltrer dans le bateau Blake, un des inspecteurs en charge de l'enquête du manoir brulé, mais ne
trouve rien d'intéressent, si ce n'est qu'ils semblent à court de pistes. Nous rentrons à la clinique, car le jour approche.
Salomon
Messages : 4
Enregistré le : 30/01/2023 à 17:34

Re: Résumé des parties

Message par Salomon »

Journal de Kevin, Octobre 2017, 5e nuit

Mercedes et Flores veulent transformer les deux policiers en goules. Même si je n'ai aucun respect
pour la flicaille, je m'interroge sur la moralité de la chose. Flores me rétorque que c'est toujours mieux
que de les tuer. Les transformer en esclaves, les privés de leur liberté, mieux que les tuer ? Pas sur...
Elle semble considérer la chose comme une expérience scientifique amusante. Meche est plus attristé
par la chose. Elle aurait donc un compas moral ? Définitivement, je l'ai mal jugée.

Blake et Twich débarquent au casino du baron. L'entretien se passe bien puis tout dérape. Je ne sais
trop comment mais Meche se retrouve à faire une prise de judo à Blake et Twich dégaine son arme.
La scène se déroule au ralenti devant mes yeux. Je vois la latina les bras autour du cou de l'inspecteur,
Flores prétendre être un porte-manteau le téléphone du deuxième flic a la main et le baron assis à son
bureau le regard las. Je m'apprête à me jeter sur Twich lorsque le baron sort son épée de son fourreau
et lui tranche la gorge nonchalamment. Mercedes est déconfite et Flores fomente de plans pour sauver
la situation. Je préfère ne pas m'en mêler.

Elena nous appelle en crise, le père Fabian a disparu avec leurs reliques sacrées. Je me rends à son
appartement avec un des goon de Flores en garde du corps. Le cul béni n'est pas là, seulement une
bande de malfrats humains qui le cherche. Je me fais passer pour un enfant de chœur, pas difficile
avec ma bouille de blondinet. Je me renseigne sur les reliques, mais ils n'ont rien trouvé. Ils
m'embarquent avec eux, l'air menaçant. Je les suis, pas vraiment effrayé, me disant que j'en
apprendrais plus. Malheureusement, ils ont aussi peu d'info que moi sur le père Fabian et passent la
nuit à me coller des mandales et à me forcer à boire de la bière. C'est très désagréable, mais je
commence à avoir l'habitude. J'ai connu des griffes plus acérées que les leurs. Je décide qu'il est tend
d'en finir et explose un verre dans la face du chef. Malheureusement, ces gorilles m'encerclent. Mon
portable sonne. Le boss, la gueule en sang décroche et se met à hurler des menaces. Il se calme vite
et palis. Surrement Mercedes au bout du fil. Ils me laissent partir. Merde, j'ai complètement oublié
tête de poulpe. Il aurait pu mettre utile. Je passe le récupérer et vais me désaltérer à la clinique.

On retrouve père Fabian sur les quais, en train de charger les reliques sur un bateau. Comme
d'habitude, Mercedes s'occupe de la partie intimidation et ça fonctionne plutôt bien. Mais j'ai comme
un mauvais pressentiment. Je sens une puissance grandir et s'approcher de nous. Des auras
menaçantes... pas des vampires... il faut se casser d'ici. On embarque le père Fabian et les reliques et
des sortes de gargouilles fondent sur nous. Meche démarre pied au planché. Une gargouille déchire
le toit de sa caisse, Flores prend le volant et la princesse sort ses griffes pour aller affronter la créature.
D'un geste expert, la nosferatu fait jouer le levier de vitesse, joue avec la pédale d'embrayage... et
cale ! Nous sommes maintenant encerclés par des gargouilles voraces. Je remarque seulement
maintenant que le père Fabian à la tête complètement arracher ! J'ouvre la portière et rampe au sol en
direction du coffre. Maitrisant à peine la peur qui me tort les boyaux, je fouille les caisses à la
recherche d'une arme. Une gargouille se pose sur la voiture dans un bruit de tôle cabosser et s'apprête
à me donner un coup. Je me faufile sous la Cadillac et sors mon portable les mains tremblantes.
J'envoie un message au baron et une position GPS. Qu'il vienne nous tirer de là ! Il me répond qu'il
est désolé, mais qu'on lui a bien fait comprendre qu'il avait fait assez de bêtises pour la soirée. Merde,
mais c'est pas le moment de faire une crise d'égo ! Une de ces saloperies aillées soulève la voiture. Je
vois un crucifix tomber du coffre. Sans trop réfléchir, je m'en saisis et le brandis en face de la
gargouille. Je fouille dans ma mémoire et sors quelques trucs en latin (malheureusement, j'ai fait grec).
La créature s'est arrêtée et fixe la croix. Flores vient se réfugier derrière moi (c'est bien la première
fois que quelqu'un fait ça!) et c'est maintenant deux gargouilles que je tiens en joue, mais qui avance
malgré tout. Destiny à soudain un éclair de génie et appel son horreur lovecraftienne (bordel, je l'avais
encore oublié celui-là!) qui débarque et charge les statues de Notre-Dame. Le combat semble tourné en notre faveur, puisque Meche a aussi le dessus. J'entends un sifflement désagréable et les créatures
s'envolent, comme des chiens rappelés par leur maitre. Dans la carcasse de voiture, le père Fabian a
définitivement rejoint son Dieu.
Répondre

Retourner vers « Vampire requiem - Bay City »